Le Théier

«Il s´agit d´un buisson haut de 3 à 4 pieds…Ses feuilles à bordure dentée ressemblent aux feuilles de cerisier, et ses fleurs qui apparaissent en juillet rappellent également nos fleurs de cerisier ou les fleurs blanches de pommier… », c´est ainsi que Georg Meister décrit le théier en 1692 dans son manuscrit « le jardinier indo oriental de l’art et de l’agrément ».

Effectivement, le théier est une plante à feuilles persistantes de la même famille que les camélias très appréciés en Europe, c´est pourquoi il porte le nom latin « camellia sinensis ». A part le « camélia chinois », il existe aussi une autre sorte de plante plus jeune, le « camellia assamica ».

Le « camellia sinensis » (thea sinensis) est cultivé depuis des millénaires. Il vient soi-disant de Haute Birmanie et s´est répandu très vite. Ce buisson atteint une hauteur maximale de 3 à 4 mètres. Ses feuilles pointues et dentées sont vert foncé, lisses et brillantes, et atteignent une longueur d´environ 12 cm et une largeur de 3 cm.Le « camellia assamica » (thea assamica) fut ainsi nommé suite à sa découverte dans la forêt tropicale de la province d´Assam. Cette plante est cultivée depuis le début du 19ème siècle. Si elle n´est pas rabattue, elle peut atteindre une hauteur de 30 mètres. Ses feuilles sont plus ovales et plus grandes que celles du camellia sinensis et peuvent atteindre une longueur de 20 cm et une largeur de 10 cm.
L´assam est une plante hybride dérivée du camellia sinensis et du camellia assamica. Elle est particulièrement résistante et très productive.La culture du thé au Darjeeling commença au 19ème siècle avec le camellia sinensis. Les conditions climatiques de la région se sont révélées très avantageuses car la qualité du thé dépend de l´environnement et de la qualité de la zone de culture. Une règle d´or: plus la plantation est située en altitude plus l´arôme du thé sera délicat. Le thé aime la chaleur humide l´été et la douceur l´hiver. Le théier pousse mieux sur un sol meuble riche en humus et acide. Sa racine pivotante peut atteindre 6 mètres de profondeur.Dans les plantations, les théiers sont maintenus à une hauteur de 1 à 2 mètres. Entre les théiers sont plantés des « shade trees », des arbres qui procurent de l´ombre, protègent du vent et de la sécheresse, et offrent un lieu de nidification aux oiseaux. Arend Vollers résume dans son livre « Tee »: « Une plantation de thé soignée se reconnaît de loin ou depuis le ciel, car le vert des buissons forme un tapis dense où n´apparaît pas une seule mauvaise herbe. »

2 réponses
  1. Huillet dit :

    Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde !
    Fabienne Huillet
    neonmag.fr

  2. Virginie dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !
    Virginie Brossard
    letudiant.fr

Les commentaires sont désactivés.